Découvrez l'ensemble de nos urnes funéraires pour les crémations près de Troyes

Urnes Funéraires

La crémation est une pratique de plus en plus répandue en France. Ce procédé, consistant à brûler la dépouille du défunt et à la réduire en cendres, peut être négativement perçu par l’entourage endeuillé qui le ressent parfois dans toute sa violence. En effet, le corps redevient poussière en un temps extrêmement bref, induisant une rupture du lien de manière brutale. Un certain nombre d’études menées sur le sujet, ont montré l’importance pour les proches du défunt de pouvoir se recueillir sur un lieu où seraient déposées les cendres dans leur urne (urne en bois…) ou vase funéraire. D’où l’importance du choix de celle-ci.

Nos équipes vous aident à choisir l’urne funéraire du défunt

Il convient de rappeler qu’en France, tout corps, même voué à la crémation, doit d’abord être levé et mis en bière, c’est-à-dire enfermé et scellé dans un cercueil. Ainsi, la crémation induit un double choix : celui du cercueil pour le transport du corps jusqu’au crématorium, et celui d’une urne funéraire, réceptacle des restes du défunt réduits à l’état de cendres après la crémation.

À l’instar du cercueil, l’urne funéraire est généralement le reflet des goûts, des aspirations, du statut social du défunt. Sa contenance moyenne est de 3 à 3,5 litres, elle est scellée et munie d’une plaque d’identité, conformément à ce qu’impose la législation française.

Il existe plusieurs types d’urnes :

  • urne en bois
  • urne cinéraire
  • urne mortuaire
  • urne funéraire à sceller

Contactez-nous pour connaitre les prix sur les urnes funéraires.

Le statut juridique des cendres après la crémation

Depuis 2008, les cendres ont un statut devant la loi. Il n’est par conséquent plus possible pour l’entourage de conserver l’urne funéraire chez soi, ni de disperser les cendres dans son jardin. Le lieu de conservation du vase funéraire est à déterminer par la famille ou les proches du défunt : dans une sépulture au cimetière ou avec dispersion des cendres au Jardin du Souvenir ou une dispersion en pleine nature. En l’absence de décision instantanée, l’urne pourra :

  • être maintenue en lieu sûr au sein du crématorium durant une année
  • être inhumée dans un emplacement gratuit du cimetière pour au moins cinq ans. Cette disposition permet à ceux qui veulent se recueillir auprès du défunt d’avoir accès à une sépulture matérialisée et ainsi de faire leur travail de deuil.

À l’issue de ces périodes, et si personne n’a statué, les cendres seront dispersées dans le Jardin du Souvenir du cimetière de la commune de décès.

Logo téléphone avec bulle de parole sur fond transparent

Nos professionnels vous conseillent dans votre choix d’urnes funéraires